Bilan de MaPrimeRénov’ 2020 agenceimediaweb 17 février 2021

Bilan de MaPrimeRénov’ 2020

Dispositif instauré dans le cadre du plan de relance de la transition énergétique, MaPrimeRénov’ a été mis en place le 1er janvier 2020. Ma PrimeRénov’ est impulsée par la loi POPE (Programmation fixant les Orientations de la Politique Énergétique) et remplace désormais le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique). MaPrimeRénov’ 2020 est versée par l’Agence Nationale pour l’Habitat (ANAH).

Le plan de relance de la transition énergétique via MaPrimeRénov’ 2020

MaPrimeRénov’ 2020 est une aide de l’État destinée aux ménages qui souhaitent effectuer des travaux de rénovation énergétique dans leur logement. Cette aide se veut également bénéfique pour la planète. L’aide est calculée en fonction des revenus du propriétaire et du gain écologique qui sera apporté par les travaux. Le montant de MaPrimeRénov’ 2020 est plafonné à 20 000 euros par habitation et sur une période de 5 ans.

Ma PrimeRénov’ se cumule avec d’autres aides, comme l’éco-prêt à taux zéro ou la TVA réduite à 5,5%. Si au début, MaPrimeRénov’ 2020 a été réservée aux propriétaires occupants les plus modestes, elle est aujourd’hui accessible à tous les propriétaires occupants, à condition que le bien soit construit depuis plus de 2 ans. L’aide a aussi été étendue à tous les propriétaires bailleurs qui effectuent des travaux dans leur maison individuelle ou alors sur les parties privatives d’appartements dont ils sont copropriétaires. Pour ces dernières, elles devront être au minimum composées à 75 % de résidences principales.

Quant aux travaux prévus, ils devront permettre un gain énergétique d’au moins 35 %. L’aide pourra alors couvrir 20% du montant global des travaux.

Le bilan de MaPrimeRénov’2020 présenté par l’ANAH

Depuis sa création, plus de 100 000 ménages ont demandé à bénéficier de MaPrimeRénov’ 2020 et 75 000 propriétaires ont déjà fait l’objet d’un accord. L’ANAH, qui se félicite de ces chiffres, vient de redéfinir l’enveloppe budgétaire allouée à la rénovation énergétique pour 2021. Elle a décidé de poser 2,7 milliards d’euros sur la table afin de continuer sur cette lancée plus qu’encourageante.

Néanmoins, le gouvernement s’aperçoit que de nombreux ménages ne connaissent pas MaPrimeRénov’ et ses avantages. Les autorités concernées ont donc décidé de communiquer davantage autour de MaPrimeRénov’ 2020, en espérant pouvoir accorder la prime à un nombre de logements entre 500 000 et 600.000 pour l’année 2021. Pour ce faire, l’ANAH et ses partenaires ont souhaité offrir une prime complémentaire aux ménages aux revenus modestes et également très modestes, d’un montant respectif de 750 € et de 1 500 €.

Par ailleurs, des bonifications seront proposées pour les rénovations qui permettent aux propriétaires de sortir du statut de « passoire thermique » et d’atteindre celui de Bâtiment Basse Consommation (BBC). Cette résolution a été prise, car près de 5 millions de logements français sont considérés comme « énergivores », voire très énergivores. Le montant de ce bonus est calculé selon le revenu fiscal de référence du ménage qui effectue la demande, et qui est déjà éligible au dispositif MaPrimeRénov’ 2020.

Vous souhaitez réduire votre facture énergétique ? 
Toute l'actu ADPE
sur les réseaux sociaux